Le réseau de pharmaciens well and well est déployé dans plusieurs régions de la France et depuis 2017 à Annecy-le-Vieux, en Auvergne-Rhône-Alpes. Dans cette région, les pharmaciens peuvent vacciner contre la grippe depuis l’automne 2017 (aux cotés des autres professionnels de santé et selon certaines conditions), à titre expérimental durant 3 ans. Nous avons donc interrogé Elise et Fanny, les titulaires de la Pharmacie du Buisson well&well, au sujet de cette pratique nouvelle dans leur officine.

well and well : Bonjour Mesdames ! Depuis octobre vous avez le droit de vacciner vos patients, mais sont-ils tous concernés ?
Fanny : Nous pouvons vacciner les personnes ayant déjà été vaccinées contre la grippe, qui nous présentent un bon de prise en charge ou une ordonnance. Nous n’avons pas le droit de vacciner les mineurs, les femmes enceintes et les patients sous anti-coagulants ou immunodéprimés. De plus, lorsqu’un patient est fébrile, avec de la fièvre ou une infection aiguë en cours, la vaccination doit être reportée.
 
w&w : Vos patients étaient-ils au courant de cette mesure ou
est-ce vous qui leur proposez ?
Elise : Les patients ont été informés par les médias (journaux
télévisés, reportages à la radio, presse écrite…). Mais le bouche
à oreille semble aussi avoir fonctionné !
Fanny : Nous avons répondu avec plaisir à tous ceux qui nous le
demandaient. Si un patient répond à tous les critères, nous lui
proposons de convenir d’un rendez-vous afin de le vacciner
dans les meilleures conditions. Nous pouvons aussi les orienter
sur un autre type de prévention (en homéopathie notamment)
s’ils sont réfractaires au vaccin.
 
w&w : Quel a été l’accueil de la part de vos patients ?
Elise : Nos patients cherchent souvent à savoir s’ils sont les premiers ou si nous avons déjà un peu d’expérience avec l’acte de la piqûre ! Une pointe d’inquiétude vite passée lorsqu’on explique que l’aiguille est toute petite, qu’on ne sent quasiment rien et que nous avons été bien formés. Certains patients étaient plutôt amusés de se retrouver « dans l’intimité » !
Fanny : Nous avons aussi vacciné des médecins et là, l’inquiétude est passée de l’autre côté… C’était comme un examen… Mais tout s’est déroulé dans la bonne humeur !
 
w&w : Pour finir, que pensez-vous de ce nouvel acte et
pensez-vous qu’il faille l’étendre à toute la France ?
Elise : Nous avons relevé le défi avec plaisir d’être pilote pendant 3 ans, et sommes désormais bien organisés pour réaliser cet acte dans de bonnes circonstances. Les patients sont vraiment satisfaits de ce service et nous disent qu’ils reviendront nous voir l’hiver prochain. Il faudrait par conséquent que toutes les officines de France puissent proposer cette vaccination antigrippale !
 
w&w : Merci Mesdames et à très bientôt !